Vertiges

vertige carousel

VPPB (Vertige Paroxystique Positionnel Bénin)

Le VPPB est causé par des otolithes (cristaux) bloquées dans un des 3 canaux du labyrinthe (centre de l'équilibre de l'oreille interne). Ce VPPB est positionnel car déclenché en position allongée. Souvent les patients déclenchent ce type de vertige dans leur lit. Il peut toucher soit l'oreille droite soit l'oreille gauche (rarement les 2 en même temps).
Il existe 3 types de VPPB selon le canal atteint: canal postérieur (par cupulolithiase postérieure), canal latéral (par canalolithiase latérale géotropique ou agéotropique), et enfin le canal antérieur. Le diagnostic se fait facilement grâce à la vidéonystagmoscopie. Le patient porte un masque (ou lunettes) sur les yeux (le mettant dans l'obscurité), tandis que le médecin voit le mouvement de ses yeux appelé nystagmus grâce à une caméra infrarouge dans le masque.
Le traitement du VPPB se fait grâce à des manœuvres dites libératricesmanœuvre de Semont et Epley pour le canal postérieur; manœuvre de Barbecue pour le canal latéral. Pas de prescription médicamenteuse en cas de VPPB ni d'indication d'imagerie de type IRM cérébrale sont nécessaires en cas de VPPB.

Maladie de Menière

La Maladie de Menière comporte:
- un vertige plus long que le VPPB, non positionnel (allongé ET debout)
- une surdité de perception dans une seule oreille (donnant la localisation de l'oreille interne atteinte)
- des acouphènes dans la même et seule oreille
- une plénitude de l'oreille (oreille pleine ou bouchée)

Le diagnostic est difficile à la première consultation et c'est le suivi et l'évolution qui confirmera le diagnostic.
Le traitement sera médicamenteux  à la fois avec un traitement de fond (Bétahistine) et un traitement pour les crises aiguës (antivertigineux Acétylleucine, anti-vomitif Métoclopramide voire benzodiazépines pour leur action vestibuloplégique). En cas de maladie résistante au traitement de fond, on proposera une labyrinthectomie chimique sous anesthésie locale (gentamycine injectée dans l'oreille à travers le tympan) voire en dernier ressort une neurotomie vestibulaire sous anesthésie générale (section du nerf vestibulaire par voie d'abord otoneurochirurgicale).

Névrite vestibulaire

Il s'agit de la résurgence virale du virus de l'Herpès au niveau du nerf de l'équilibre. Cela se traduit par une violente crise de vertige avec nausée/vomissements, impossibilité de marcher clouant le patient au lit. Il n'y a ni signe auditif (acouphène, surdité) ni trouble neurologique.  On proposera des corticoïdes sans hospitalisation pendant une semaine ainsi que de la marche forcée.
Le contrôle au bout d'une semaine permettra de savoir s'il reste encore une baisse de l'activité du nerf de l'équilibre se traduisant par de l'instabilité et nécessitera alors de la kinésithérapie vestibulaire prolongée.

Neurinome de l'acoustique

Il s'agit d'une tumeur bénigne qui se trouve près de l'oreille interne au niveau du nerf vestibulaire (nerf de l'équilibre). La suspicion se fait au décours d'un épisode de vertige rotatoire (comme dans un manège, où l'on voit les objets défiler devant soi) ou d'instabilité (tanguer, état d'ébriété) avec un examen clinique ORL dont la vidéonystagmoscopie inconsistant. L'IRM des angles pont-cérébraux (oreille interne) permet de faire le diagnostic:

neurinome del'acoustique gauche volumineux grade 4

neurinome acoustique gauche en sablierneurinome de l'acoustique gauche

 

 

 

 

 

 

 

En construction ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites